Par où commencer ? / where to start ?

Par où commencer ?

La question n’est pas évidente car si l’on est pas organisé au quotidien, relever toutes les petites dépenses peux se révéler fastidieux. Beaucoup de personnes ne s’en préoccupent pas et c’est très bien comme ça. Mais pour ceux que ça intéresse il y a plusieurs approches…

La façon de faire de base, et certainement pas la moins efficace, c’est d’aller voir le solde de son compte en banque au distributeur le plus souvent possible et de garder ses tickets de caisse pour ensuite faire ses calculs sur papier et calculer le nouveau solde. C’est surtout valable si on part du principe qu’il vaut mieux faire des retraits en liquide afin de limiter ses dépenses à un certain montant, le montant du retrait justement. C’est vrai que c’est efficace, on peut jauger très rapidement combien il nous reste, d’un autre coté on met un peu toutes les dépenses qui arrivent dans le même panier, il faut aussi être rigoureux dans la récupération des tickets de caisse.

Cela ne nécessite pas d’autre outils que du papier, un crayon et une machine à calculer toute simple, ce qui ne coûte pas grand-chose. L’avantage de cette démarche réside en elle-même, dans la volonté de maîtriser ce que l’on fait et de savoir si le solde de notre compte permet de faire face aux échéances du mois courant. L’inconvénient est qu’on ne peut pas se projeter bien loin et anticiper, ce qui a ce stade est un peu dommage si on veut vraiment contrôler ses finances personnelles.

Une autre façon de faire, c’est de prendre le rebours de la démarche précédente où on essaie de limiter ses dépenses en contrôlant les retraits en liquide. Ici il s’agit au contraire de se servir autant que possible de la carte bancaire.

La première raison c’est que payer en liquide n’est pas pratique.

La deuxième très bonne raison c’est qu’à chaque fois que vous interrogez votre solde au distributeur, vous vous privez de tout l’historique de vos transactions, entièrement disponible sur le site internet de votre banque, une mine d’information presque gratuite sur vos dépenses passées et la plupart du temps parfaitement à jour. Une information que vous êtes obligé de reconstituer si vous utilisez le paiement en liquide et les tickets de caisse ensuite.

Comment exploiter cette information ?

  1. On peut revenir au crayon et au papier et noter les transactions, recalculer son solde, mais ce n’est pas utile, car tout cela on en dispose déjà en face de soi sur l’écran d’un ordinateur.
  2. Le mieux c’est probablement d’essayer de l’exploiter au travers d’un tableur de type Excel. Il est parfaitement possible d’y arriver d’autant que les banques fournissent le téléchargement de l’historique des opérations des comptes courants dans le format Excel depuis un bon moment déjà. Par contre, il faut s’y mettre pour parvenir à un résultat correct qui nous donnes des informations supplémentaires par rapport à un simple extrait de compte et qui permet de mieux gérer son revenu au quotidien.
  3. Enfin, on peut utiliser les applications fournies par les banques pour la gestion de compte ; efficace et rapide, là encore il faut s’investir personnellement pour en tirer le meilleur parti, tout spécialement quand il s’agit de trier les opérations et de leur attribuer une catégorie de dépense, ce n’est pas forcément automatique et il faut faire le travail entièrement « à la main », mais ça donne au final de beaux graphiques d’analyse très utiles par la suite pour savoir par comparaison si on est dans la fourchette de dépense que l’on a soi-même définie.

Ma préférence va pour la deuxième méthode, d’abord parce que mon travail m’a amené à beaucoup utiliser Excel, mais paradoxalement ce n’est que très récemment que j’ai pris le temps de faire un vrai tableau de bord conforme à mes besoins. Et même sans aller aussi loin, c’est un outil flexible et qui permet vite de faire ses propres analyses pour peu que l’on sache s’en servir un peu.

Advertisements

One thought on “Par où commencer ? / where to start ?

Comments are closed.